Les seigneurs du château de Termes en Aude Pays Cathare, histoire du catharisme, croisade albigeoise Vacances en Corbières, Aude, Languedoc-Roussillon, croisade albigeoise, château cathare, informations château cathare, visite château cathare, visite dans l'Aude pays cathare - Le château de Termes en Aude Pays Cathare, website officiel.

logo Sites du Pays Cathare, châteaux, abbayes, musées, Aude, ADT
Logo citadelles du vertige en lice pour l'unesco
Aller au contenu

Menu principal :

Histoire
Histoire : les seigneurs de Termes


EN RESUME : Apparaissant au X-XIe siècles, la dynastie des seigneurs de Termes domine pendant trois siècles le centre du massif des Corbières. Jouant de leur position géopolitique à la frontière de plusieurs dominations, et s'appuyant sur leur forteresse jugée inexpugnable, ils comptent parmi les seigneurs les plus puissants du Bas-Languedoc. En partie favorables au catharisme, les seigneurs de Termes compteront parmi les opposants à la croisade.




Déjà, l'administration centralisée romaine avait borné la limite entre les cités de Narbonne, Carcassonne, Elne, dans le massif des Corbières. Le nom de "Termes", signifiant "limite", "frontière", découlerait de cette situation.


Sous la domination des pouvoirs Wisigothiques et Carolingiens, la partie centrale des Corbières est englobée dans le comté du Razés, dont la capitale est Rennes-le-Château. Le Razés est l'objet d'une guerre entre deux branches de la famille des comtes de Cerdagne et de Carcassonne, qui s'achève vers 980 par le partage de la région.

Les comtes de Cerdagne au sud, et les comtes de Carcassonne, qui tiennent Termes, au nord, fortifient alors leurs possesions. Ils nomment des châtelains issus de l'aristocratie pour tenir les places-fortes publiques en leur nom. Mais l'affaiblissement général des pouvoirs centraux, et du leur, ici vers 1020-1060, va changer la donne, pour aboutir au système féodal.

Les "châtelains", ou "agents" d'abord nommés par le pouvoir comtal, vont s'approprier les charges à titre privé et héréditaire. C'est ainsi qu'apparaissent les lignées seigneuriales qui vont dominer la géopolitique locale au moyen âge. Une hiérarchie est maintenue grâce aux relations de suzerain à vassal, mais en pratique, comme c'est le cas pour les seigneurs de Termes, chaque domination se retrouve trés autonome.

Au niveau des textes connus, les seigneurs de Termes sont cités pour la première fois en 1061. On parlera en effet souvent "des" seigneurs, car en Languedoc, les biens de la seigneurie sont le plus souvent partagés entre les héritiers mâles, au contraire du système existant au nord de la France, où seul le premier garçon hérite. Les Termes, cependant, donnent l'essentiel de l'héritage au premier fils, laissant des fiefs de moindre importance aux autres enfants. Cela permet de conserver une seigneurie unie et puissante.


Le château de Termes, Aude, Pays Cathare, chateau cathare


Les sources disponibles pour les XIe et XIIe siècles nous montrent la puissance des seigneurs de Termes : le termenès compte une soixantaine de villages et lieux-dits, dont 28 comportent une fortification. Des petits seigneurs vassaux de Termes tiennent ces castra, et constituent un réseau d'hommes de guerre mobilisables. Les Termes comptent parmi les vassaux les plus puissants des Vicomtes Trencavel de Carcassonne, mais ils ont d'autres suzerains...


La seigneurie de Termes se situe en effet au croisement de plusieurs dominations : archevêque de Narbonne, comtes ou vicomtes de Carcassonne-Razès, Cerdagne, Roussillon, Barcelone. La famille de Termes multiplie les serments de fidélité contre remise de fief en leur faveur, mais à chaque fois avec des réserves de fidélité dans le cas de conflits entre deux suzerains. Ainsi, lorsque le vicomte de Carcassonne est en guerre contre le comte de Roussillon, le seigneur de Termes ne prend pas partie.

Les revenus des seigneurs de Termes avaient deux sources principales : l'extraction de minéraux et l'élevage de moutons, sur un territoire rural et accidenté. La région des Hautes Corbières est riche en minéraux (fer, cuivre, argent, cuivre argentifère...). Des mines ont été exploitées dès l'antiquité, et certaines l'ont été jusqu'à l'époque moderne. Au XIIe siècle, la famille de Termes tire un gros bénéfice de ces mines.

Comme de nombreuses autres familles seigneuriales du Languedoc, les Termes sont au contact des thèses cathares, et y voient en partie leur intérêt, notamment financier, puisque les cathares rejettent les possessions matérielles ou terrestres. Or, les seigneurs de Termes n'ont parfois pas hésité à usurper ou disputer la possesion de terres à l'abbaye de Lagrasse...

Certains membres de la famille, on pense à Benoît de Termes, sont ouvertement cathares... on retrouvera donc les seigneurs de Termes parmi les grands opposants aux croisés et gens du nord...


Continuer vers le catharisme


app mobile ios Termes Pays Cathare
Le château de Termes
2, camin dal castel
11330 TERMES

Tél accueil : 04 68 70 09 20
Tél hiver :    04 68 70 10 71

OSM localiser Termes en Pays Cathare
2 camin dal castel, 11330 TERMES
Tél: 04 68 70 09 20 / Tél hiver 0468701071

lien depuis www.chateau-termes.com
Retourner au contenu | Retourner au menu